a16102

Tiens c'est qui lui? lui c'est Jacques Higelin.

Et alors, c'est pas un restaurant? lui non mais sa chanson est le nom du restaurant que je viens tester ici et vu que j'ai aucune photo du dit restaurant.... voilà le pourquoi du comment!

Alors vous qui me lisez (au passage, un coucou à la personne de l'Ile Maurice qui s'est connectée hier. Je deviens mondialement célèbre, c'est cool... à moins que ce ne soit mon voisin qui se soit caché derrière un proxy), vous vous dîtes: il est bien gentil le père Draven mais il vit dans le monde de Oui Oui. En clair, il aime tout et tous les restaurants qu'il teste sont fabuleux. Ok ok, ami lecteur. Tu veux du sang, de la haine, du mépris.... Et bien tu n'en auras pas même si le test suivant ne va pas rendre hommage à ce restaurant. Pourquoi? et bien on a beau être sur un blog, on n'en est pas moins responsable de ses propos donc:

AVERTISSEMENT: Les faits relatés ci après, même s'ils sont réels, se sont déroulés lors d'un drame qui explique certainement la réaction du restaurateur. En effet, l'Olympique Lyonnais avait pris une bonne branlée ce soir là
.
Donc il a une excuse.

Après un déménagement digne de ce nom (manutention le matin et bière l'après midi), nous voilà en route pour le "Caviar pour les autres", un petit resto lyonnais qui a bonne réputation dans le quartier car il n'est pas cher et bon. Et c'est exact, c'est tout à fait honnête au niveau des prix et c'est pas mauvais.

La carte: Un peu de tout et assez variée. Restant fidèle à mes habitudes, je tente le tartare. Là encore il est haché et non coupé au couteau (mais bon sang de bonsoir, y en a pas un qui le coupe soit même, c'est quand même pas compliqué!). La viande reste cependant très bonne et fraiche. En dessert, ils ont des profiteroles énormes et franchement très bonnes.

La décoration : Sympa. Il n'y a rien qui m'a choqué. Apparemment des expos sont organisées de temps en temps.  

Le service
: Très bien. Une serveuse qui débutait à fait son travail correctement.

Et alors où est le problème?:
  J'y viens, j'y viens ami lecteur. Nous étions un groupe de 8. Et dans le resto, il y avait un autre groupe avec lequel un employé du resto (je ne sais pas qui c'était donc je nomme personne) semblait relativement proche. Bon, il a le droit d'avoir des amis quand même. Au moment du dessert, un de notre groupe, qui avait pris un menu, décide de changer son dessert prévu pour les profiteroles.

Et là, je passe en mode les 8 mousquetaires par Victor Hugo (euh je sais que c'est pas de lui!) pour vous relater la scène afin d'éviter tout problème de reconnaissance:

- Sieur Draven: Ah mes amis, j'ai la panse bien remplie certes, mais je crois pouvoir encore festoyer en dégustant des profiteroles bien garnies.

- Sieur Cédric: Comme tu as raison mon ami, un dessert finit bien un repas même si le mien ne me convient pas.

- Sieur Draven: Changez le donc Sieur Cédric, les quelques sous supplémentaires que coûtent les profiteroles ne vous empêcheront pas de rentrer à Porquerolles 
(allez trouver une rime en ole vous !!!)

- Sieur Cédric: Vous avez (encore) raison Sieur Draven! Appelons la jeune Cosette qu'elle me serve ce mets de fête.

Cosette arrivant à la table:

- Sieur Cédric: Olà jeune demoiselle, pourrais je changer ce dessert un peu plat pour vos profiteroles qui ont l'air délicieuses ma foi? (et je parle bien du dessert pas de ses....)

- Cosette: Messire, je ne peux prendre cette décision vu que je ne suis qu'un pion. Je vous appelle le ténardier, lui saura vous aider.

Cosette repart et Ténardier arrive à la table:

- Sieur Cédric: Alors mon ami, puis je changer de dessert afin de me faire passer une soirée super
(oui je sais, le niveau baisse!)

- Ténardier: Non

- Sieur Cédric: Rassure toi si c'est une question d'argent , j'ai ce qu'il faut, j'ai détrousser quelques gens.

- Ténardier: Non (décidément on avance pas)

- Dame Lucette qui s'était tue jusqu'à présent: Mais pourquoi?

- Ténardier: Parce que non, à quoi çà sert de faire des menus sinon.

L'histoire aurait pu s'arrêter sauf que le lendemain j'ai voulu déposer un avis sur le site cityvox (euh, je suis revenu en mode normal là) et voilà ce que je lis de la part  d'un certain romainb:

"Sympathique à l'accueil, ce restaurant m'a surpris par la relative qualité des plats servis dans son menu à seulement 13 euros. Bien sur on n'a pas là à faire à des plats dignes d'un étoilé Michelin, mais c'est déjà remarquable comparé aux divers pièges à touriste qui vendent le même genre de menu pour le double du prix ! Les salades hors menu sont gigantesques, les desserts inaccessibles aux petits estomacs. Pour une petite gourmandise, n'hésitez pas à demander le remplacement du dessert du menu par ceux de la carte, on ne vous facturera que la différence ! En résumé, une référence pour moi dans le moins de 15 euros à Lyon, cela m'a fait plaisir de le voir enfin apparaître en tête de page sur cityvox !  "

Non mais je rêve, I'm dreaming. Ni une ni deux, je réagis en écrivant un autre avis qui sera dans un 1er temps non diffusé par cityvox (il parait qu'on reconnaissait trop les personnes. D'un autre côté le restaurant  est cité, cherchez l'erreur!) Finalement, un autre avis plus light sera publié.

Ma note: 7/20

+: La serveuse, les tarifs
-: L'attitude non commerciale du monsieur.

Un dernier mot pour dire, évidemment, que ce n'est pas le refus de changer de dessert qui nous a déplu mais plutôt le ton employé. Quand on bosse dans un resto, le minimum c'est d'être sympa et correct. Après en effet, il avait le droit de nous dire non c'est sûr. Mais bon quand je lis le lendemain que c'est accepté pour d'autres clients, çà fout les nerfs.